skip to Main Content
Accueil Notre Actualité Les subventions publiques pour les cinémas récemment augmentées

Les subventions publiques pour les cinémas récemment augmentées

Les Subventions Publiques Pour Les Cinémas Récemment Augmentées
  • Marketing Vecteurplus
  • Chaque année, les collectivités reçoivent une enveloppe à diviser sur plusieurs secteurs. Ces subventions publiques sont réparties de manière à couvrir les projets les plus importantes pour dynamiser rendre leur territoire attractif : enseignement, culture, sport, associatif, travaux publics, les organismes de la sécurité sociale, les établissements administratifs, les établissements publics à caractère industriel et commercial, etc.
    Ainsi, un marché public desservant un but d’intérêt général, peut être financé totalement ou en partie par des subventions, selon l’enveloppe allouée au secteur.

    Qu’est ce que la loi prévoit pour aider financièrement les établissements cinématographiques ?

    Chaque année, les collectivités territoriales reçoivent des enveloppes budgétaires à distribuer aux acteurs publics sur leurs territoires, selon les projets.
    Parmi ces derniers, l’industrie culturelle regroupe un ensemble d’établissements qui doivent se répartir ce budget : les musées, les événements, les bibliothèques, les médiathèques et les entreprises de spectacle cinématographique aussi familièrement appelés « cinémas ».

    Les cinémas souhaitant bénéficier des subventions réservées à leurs établissements doivent dans un premier temps faire part de leur projet par écrit à leur collectivité de référence pour obtenir un accord ou non de subvention.

    Jusqu’à mai dernier, les établissements cinématographiques pouvaient prétendre à deux types d’aides financières :

    • La première consiste en une enveloppe budgétaire d’un montant de 30 % du chiffre d’affaires de l’établissement
    • La seconde quant à elle, est une aide financière d’un montant défini par le coût total du projet. L’enveloppe débloquée pouvait aller jusqu’à 30 % du coût du projet

    Or le 17 mai dernier le décret n°2021-602 est venu bouleverser la donne.

    Une augmentation temporaire du taux maximal de subventions publiques accordées aux cinémas

    En mai dernier il y a eu une révision de ce décret pour permettre aux collectivités territoriales d’apporter une aide plus grande aux établissements cinématographiques.

    Désormais élus pourront non plus débloquer des subventions à hauteur de 30 % du chiffre d’affaires ou du projet, mais pourront aller jusqu’à 60 %.
    Cette augmentation temporaire concerne toutes les demandes de subventions qui n’avaient pas encore eu de décision d’attribution à la date de publication dudit décret, soit le 18 mai 2022. Cette mesure provisoire s’étend pour toutes les demandes qui seront formulées avant le 1er janvier 2023.
    Cependant, pour pouvoir prétendre aux 60 % de chiffre d’affaires ou du coût du projet, il ne faut pas que les responsables de cinémas aient demandé et bénéficié de ces subventions plus de 4 années de suite.

    Attention, il ne reste que 129 jours aux cinémas pour formuler leurs demandes de subvention, pour pouvoir bénéficier de cette aide exceptionnelle !

    Cette décision prise par le gouvernement est une excellente nouvelle pour tous les responsables de cinéma qui ont dû mettre leurs projets de côté du fait du manque à gagner causé par les confinements à répétition.
    Pour rappel, les cinémas avaient fermé au début de la pandémie en mars 2020 et n’avaient réouvert qu’en fin d’année avant d’être à nouveau fermé jusqu’en mai 2021. Avec des mesures sanitaires strictes, le grand public ne s’était alors pas rué de suite dans les salles obscures.
    Entre les 300 jours de fermetures et l’explosion dans plateformes de streaming, le monde du cinéma a besoin de retrouver son superbe d’antan. Grâce à ces subventions, les cinémas vont pouvoir mettre en place tout ce qui est nécessaire pour reséduire les cinéphiles.

    À quoi servent les subventions publiques à destination des cinémas ?

    Pourquoi il est important de rester à l’affut de ces augmentations de subventions ?
    Tout simplement, car ces dernières représentent de nombreuses opportunités de business pour divers secteurs d’activité.

    Voici quelques exemples de marchés publics captés cette année et à destination des établissements cinématographiques :

    • Construction d’un cinéma
    • Extension, rénovation, réhabilitation et réaménagement
    • Changement de mobilier : remplacement de fauteuils, bureau d’accueil, bar à confiseries
    • Fournitures en produits d’hygiène
    • Fournitures en boissons et confiseries
    • Déménagement d’un cinéma dans un bâtiment plus spacieux
    • Amélioration l’accessibilité des cinémas notamment à destination des PMR (personnes à mobilité réduite)
    • Changement du matériel technique lié à la projection
    • Le recrutement de personnel ou saisonniers pour faire face à l’affluence
    • Sécurisation des lieux grâce à des systèmes d’alarme, systèmes anti-intrusion, télésurveillance et ronde de vigiles

    Que vous travailliez dans le BTP, dans l’agroalimentaire, dans une entreprise de déménagement, dans une agence d’intérim ou bien encore dans une entreprise de sécurité, vous êtes concerné par cette norme temporaire et de toutes les opportunités qui en découlent.

    Vous pourriez répondre à un ou plusieurs de ces appels d’offres ?
    Et si vous découvriez les avantages d’une veille sur-mesure avec une démo de notre outil ?
    Nous avons dans nos bases de données, toutes les opportunités business dont vous avez besoin !

    Démo gratuite

    Vous souhaitez restez informé de l’actualité des marchés publics ?
    Consultez nos articles et prospecter par anticipation toutes les opportunités à venir sur votre secteur !

Articles marchés publics & BTP

Back To Top