skip to Main Content
Accueil Les Marchés Publics Les routes blanches, une solution pour que les acheteurs publics rafraîchissent leurs villes ?

Les routes blanches, une solution pour que les acheteurs publics rafraîchissent leurs villes ?

Les Routes Blanches, Une Solution Pour Que Les Acheteurs Publics Rafraîchissent Leurs Villes ?
  • Marketing Vecteurplus
  • Vivre dans une grande ville ça a des avantages mais également des inconvénients, surtout l’été. Les épisodes de canicules se multiplient et sont de plus en plus chauds, en témoigne le 18-19 juillet 2022 où de nombreuses villes ont battu leurs records de chaleur.
    D’une part ces villes sont denses, d’autre part les matériaux utilisés traditionnellement pour construire les bâtiments et les routes sont les pires durant les canicules. Cela crée des îlots de chaleur alors que pourtant aujourd’hui les avancées technologiques permettent m’améliorer le confort des citadins, notamment les routes blanches.

    Comment les routes blanches peuvent lutter contre les îlots de chaleur ?

    C’est bien connu, durant les canicules les rues sont désertes et pour cause : les bâtiments et les routes chauffent tellement que s’y promener est à peine supportable.
    Pour rappel, en plein soleil l’asphalte d’une route peut monter jusqu’à 65°C.

    Certaines villes des Etats-Unis l’ont bien remarqué et ont commencé à prendre le problème à bras le corps grâce à une astuce innovante : la peinture blanche.
    New-York ou encore Los Angeles sont des villes qui souffrent de la chaleur chaque année. C’est pour cette raison que les élus locaux de ces grandes métropoles ont décidé d’expérimenter entre 2017 et 2020, les routes blanches.

    Effectivement, l’expérimentation a été un succès puisque depuis, les élus ont pris la décision de couvrir plus de 400 rues (contre 200 aujourd’hui). Cette peinture blanche est inspirée des recherches de la NASA et est à base de poudre thermique.
    De fait, les habitants de ces rues ont pu constater une nette différence puisqu’ils ont relevé une baisse de température entre 5 et 7°C dans les rues possédant ce dispositif.

    La peinture blanche utilisée représente néanmoins un coût pour les collectivités, à raison de 21 000€ pour peindre 1km. Cependant, outre la température de l’air ambiant qui diminue, les villes peuvent réaliser de réelles économies notamment si cette action est combinée à la repeinte des toitures de bâtiments.
    En effet, les immeubles, les supermarchés et les bâtiments industriels ont pour la plupart des toitures plates et sombres, ce qui participer au réchauffement de l’air intérieur parfois intenable.

    Couplées ensemble, ces solutions permettront aux acheteurs publics de proposer une qualité de vie bien plus satisfaisante aux citadins tout en réalisant des économies d’énergie notamment sur la climatisation.

    De plus, les routes blanches ont également été testées à Paris, ce n’est qu’un début !

    Les élus locaux de Doha mettent en place des routes bleues

    Dans la capitale de Doha, les températures peuvent atteindre 50°C.
    Les routes en bitume noir classique absorbe entre 80 et 95% des rayonnement solaires, ce qui rend l’air irrespirable durant la saison chaude.

    Les autorités locales de Doha ont pris la décision de lutter contre les îlots de chaleur notamment grâce aux routes.
    Depuis 2019, la route principale de Doha arbore une magnifique couleur turquoise. Bien que très esthétique, le revêtement utilisé possède trois atouts majeurs :

    • Grâce au dioxyde de titane qui ne compose, les routes n’absorbent plus que 50% des rayonnements solaires. Cela permet d’abaisser la température de bitume de 15 à 20°C.
    • Ce revêtement bleu impact aussi la pollution que subit la ville du fait de son trafic important. Les routes bleues de Doha réduisent le frottement des pneus et par conséquent, réduit la consommation de carburant
    • Pour terminer, la couleur bleue bien qu’agréable pour les yeux est un véritable atout pour la sécurité des piétons et cyclistes. En effet, ces routes rendent les véhicules plus voyants et réfléchissent davantage la lumière des lampadaires la nuit.

    Qu’elles soient blanches ou qu’elles soient bleues, désormais de nouveaux matériaux peuvent venir en aide aux acheteurs publics qui subissent les effets des îlots de chaleur.
    Cet investissement va devenir de plus en plus nécessaire aux vues des avancées du dérèglement climatique qui ne cesse de dépasser les records d’année en année.

    Et si vous saisissiez les marchés publics … non plus du futur, mais liées aux enjeux climatiques d’aujourd’hui.

    Découvrez également l’émergence d’une nouvelle tendance : le génie écologique, où les travaux publics outre le besoin des villes, prennent de plus en plus en considération la faune et la flore.

    Bouton de téléchargement de notre livre blanc sur le génie écologique, les nouveaux travaux publics qui réintègre la faune et la nature en ville

Articles marchés publics & BTP

Back To Top