skip to Main Content
Accueil Les Marchés Publics Réforme territoriale et commande publique

Réforme territoriale et commande publique

Réforme Territoriale Et Commande Publique
  • Hervé Chevallier
  • Les conseils régionaux baissent leur niveau de commande de 44% au 1er semestre 2016

    Les nouvelles régions issues de la réforme territoriale sont désormais en place depuis le premier janvier 2016. Leur niveau de commande connait une baisse significative, mais les comportements ne sont pas identiques suivant les régions.

    Un 1er semestre chaotique

    Sur l’ensemble de ce 1er semestre 2016, la baisse est de – 44 % en valeur par rapport au 1er semestre 2015. Mais les mois se sont suivis sans se ressembler.
    Janvier et Février ont nettement été marqués par la mise en place des équipes et des fonctionnements des nouvelles régions. Le faible volume d’Appels d’offre en témoigne. Comme l’ensemble de la commande publique, Mars et Avril sont marqués par la sortie du décret du 1er Avril. Frénésie de publication en Mars et baisse de 33% en Avril. Mai et Juin commencent à retrouver des couleurs avec un niveau de publication proche de l’année précédente.

    A chaque région, sa différence

    Parmi les 8 nouvelles régions, on note des comportements très différents. Les régions Normandie, Centre et Bourgogne Franche-Comté ont augmenté leurs niveaux de commande avec respectivement des hausses de 2 M€ (+8%), 48 M€ (+150%, liés à 1 marché important en Mai) et 32 M€ (+137%, lié à 2 marchés importants en Janvier et Mai).
    Contrairement à leurs voisines, les régions Hauts de France, et d’Auvergne-Rhône-Alpes ont été nettement plus frileuses. Leurs dépenses ont chutées sur le 1er semestre avec des baisses enregistrées et respectives de -72% et de -69%. La région Grand Est enregistre une très forte baisse mais lié à un très fort niveau de commande au T1 2015.

    Une tendance à surveiller

    La tendance est donc baissière sur ce premier semestre pour les Conseils Régionaux, conséquence de la mise en place du décret et probablement d’une certaine prudence à la dépense. Les derniers mois de Mai et Juin donnent une tendance positive pour le 2nd semestre, d’autant plus que les nouvelles équipes des Conseils Régionaux montent progressivement en puissance. Ce mouvement sera à suivre attentivement sur les prochains mois.

    Vous souhaitez plus de détail ? Contactez-nous
    Auteur : Hervé Chevallier, directeur de la cellule Intelligence Marchés – Conjoncture de la commande publique

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top