skip to Main Content
Accueil Les Marchés Publics Municipales 2020 : l’entre-deux-tour de la commande publique

Municipales 2020 : l’entre-deux-tour de la commande publique

Municipales 2020 : L’entre-deux-tour De La Commande Publique
  • Marketing Vecteurplus
  • À trois jours du second tour des élections municipales, nous vous proposons de revenir sur l’impact de cette longue période d’entre-deux-tours sur la commande publique. Ainsi, 15 semaines se sont écoulées entre le 1er tour des élections et celui qui s’annonce ce dimanche.

     86 % des communes ont élu un maire au 1er tour 

    Les communes de moins de 10 000 habitants ont majoritairement élu leur conseil municipal dès le premier tour. Sans surprise, le scrutin est plus serré pour les communes de plus de 50 000 habitants dont 72% devront statuer au second tour ce dimanche. Or ces communes représentent 16% des 24 milliards dépensés chaque année par les municipalités. Les communes de plus 10 000 habitants représentent quant à elles près de 32% de la commande publique en valeur émise par les communes.

    Quels sont les impacts sur la commande publique pour ces 4 896 communes en attente de nouveau conseil municipal ?  

    La crise sanitaire du COVID 19 et la période de confinement ont sans aucun doute impacté les publications des appels d’offres. L’analyse des comportements des communes de même taille avec et sans conseil municipal élu au 1er tour apporte un éclairage sur l’activité de ces communes.

    Ainsi, les communes sans conseil municipal élu au 1er tour voient leur niveau d’activité légèrement inférieur à celui de celles ayant élu un maire dès le 15 mars. L’absence de conseil municipal élu au 1er tour semble peu impacter les communes de plus de 10 000 habitants. Néanmoins, les communes de plus petites envergures, tout autant émettrice d’appels offres, sont largement plus impacté par ce report du second tour. En effet, ces dernières représentent 52% de la commande publique en valeur émise par les communes.

    Le maire serait-il seul signataire à pouvoir lancer les appels d’offres ? L’organisation en période de crise a-t-elle mobilisée les ressources à d’autres fins ? Cette période de crise a-t-elle conduit certains acteurs publics à reporter les achats non prioritaires? Les conjectures sont nombreuses mais il est certain que ces élections devraient permettre aux communes de contribuer à la relance économique grâce à la commande publique.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top