skip to Main Content
Accueil Notre Actualité France Relance et Ségur de la santé, les nouveaux marchés médicaux

France Relance et Ségur de la santé, les nouveaux marchés médicaux

France Relance Et Ségur De La Santé, Les Nouveaux Marchés Médicaux
  • Marketing Vecteurplus
  • Du personnel soignant en renfort

    Le personnel soignant avait déjà tiré le signal d’alarme et la crise sanitaire sans précédent connue en France en 2020 n’a qu’accentué ce manque : le personnel soignant est en nombre insuffisant pour prendre soin de la population française.

    C’est pourquoi le Plan de relance dédie une partie de son budget à la formation de la santé et du soin, notamment sur le nombre de formations menant aux diplômes d’infirmiers et d’aides-soignants.
    Ces soignants supplémentaires permettront à davantage de jeunes de se diriger vers le domaine de la santé et du soin tout en venant en renfort d’établissements de santé devant répondre à une demande grandissante.

    La France, comme d’autres pays, fait face un phénomène de vieillissement de sa population en majeure partie des suites du phénomène de Baby-Boom après le 2nd Guerre Mondiale. Les personnes nées dans cette période (1945-1960) ont entre 60 et 75 ans et contribuent fortement à l’augmentation des demandes de soin.

    Actuellement la part de personnes âgées de 60 ans et plus représente 26.8 % de la population Française et ne cesse de grandir d’année en année. Pour comparaison, il y a une décennie, en 2010, le pourcentage de personnes âgées de 60 ans et plus ne dépassait pas les 23 %.

    Ci-dessous l’évolution des tranches d’âge des Français sur ces 30 dernières années, ainsi qu’une projection de l’INSEE de ces tranches d’âge en 2050 :

    1990201020202050
    > 60 ans18.8 %22.6 %26.2 %32.9 %
    20 – 59 ans53.1 %52.6 %49.4 %44.9 %
    < 20 ans28.1 %24.8 %24.4 %22.2 %
    TOTAL100 %100 %100 %100 %
    Chiffres issus de l’enquête INSEE « Pyramide des âges : Projection de population 2050 – Régions et départements« 

    La crise sanitaire couplée à ce phénomène de population vieillissante ont créé une réelle prise de conscience pour les collectivités territoriales qui souhaitent davantage investir dans les marchés de santé notamment à travers la Smart City, vivier d’innovations toujours plus performantes dans l’accès et la gestion des problèmes de santé.

    Avec le développement grandissant des téléconsultations qui facilite l’accès au système de santé, la CNIL planche d’ores et déjà sur le sujet pour accompagner les acteurs de l’e-santé à conjuguer innovation et respect du RGPD.

    Un plan massif d’investissement en santé

    Depuis plusieurs années l’investissement hospitalier est au ralenti dû à un très fort endettement qui a pesé sur la capacité à investir. Ces contraintes ont alimenté le vieillissement et la dégradation des établissements et de leurs équipements.

    Lien pour télécharger l'étude sur la commande publique du secteur médical

    Évolution des appels d'offres du médical chez les acheteurs publics : Pôle Local, Conseils territoriaux, Etat, Santé, bailleurs sociaux et opérateurs publics
    Figure : Évolutions des appels d’offres du médical ces dernières années, par Acheteurs Publics

    Comme illustré ci-dessus, ces dernières années les acheteurs publics de la santé tels que les centres hospitaliers et les EHPAD voient un déclin progressif de leurs appels d’offres, tandis que le Pôle Local (communes et EPCI) reste l’acheteur public le plus demandeur dans les marchés du médical.

    C’est face à la demande grandissante et à l’offre de moins en moins qualitative que l’État souhaite réagir avec le plan de Relance.
    France Relance aura pour but d’améliorer les capacités d’accueil ainsi que le traitement des patients, avec des équipements récents, des bâtiments rénovés, des logiciels de gestion neufs permettant le rattrapage numérique ainsi que l’optimisation de la gestion des patients.

    Une enveloppe de 6 Mrds € sera engagée sur les 5 prochaines années pour les priorités structurelles d’investissement : le secteur médico-social, les investissement hospitaliers et ville-hôpital prioritaires, et le numérique.
    Cet aspect du plan de relance présage un réel booster de la commande publique du secteur de la santé sur ces prochaines années, ce qui pourra améliorer la qualité et les capacités d’accueil des établissements de santé voués à accueillir une population de plus en plus demandeuse.

    OBTENIR LES MARCHES MEDICAUX

Articles marchés publics & BTP

Back To Top