skip to Main Content
Accueil Notre Actualité Renouvellement de l’éclairage public : le Relamping et le Smart Lighting, des tendances émergentes dans les marchés publics

Renouvellement de l’éclairage public : le Relamping et le Smart Lighting, des tendances émergentes dans les marchés publics

Renouvellement De L’éclairage Public : Le Relamping Et Le Smart Lighting, Des Tendances émergentes Dans Les Marchés Publics
  • Marketing Vecteurplus
  • La pollution lumineuse est un sujet de préoccupation grandissant et il s’accompagne de problématiques de transition écologique. L’éclairage public a un impact significatif sur la faune, la flore mais également sur le portefeuille des collectivités.

    Le Smart Lighting consiste à connecter l’éclairage public. Le but est de faire varier les horaires et l’intensité lumineuse de l’éclairage en fonction de sa localisation ce qui permettra ainsi d’atténuer son impact écologique et financier.

    Le Relamping consiste quant à lui à remplacer un système d’éclairage par un dispositif plus économe en énergie.

    Un éclairage public vieillissant qui n’est plus adapté aux besoins et aux urgences d’aujourd’hui

    Aujourd’hui on s’aperçoit après plusieurs décennies que certains modèles de lampadaires ont été plus nuisibles qu’utiles, comme l’exemple du lampadaire boule :

    • qui éclairait très mal la rue car 35% de la lumière était perdue vers le ciel,
    • dont l’intensité des ampoules était trop forte, attirait et tuait des nuées d’insectes, ce qui a contribué au bouleversement d’écosystèmes,
    • le tout engendrant une pollution lumineuse peu utile et coûteuse pour les humains mais également destructrice de la faune et de la flore.

    Ci-dessous, un exemple de l’efficacité d’un lampadaire « boule » dans la commune de Sèvres-Anxaumont (Vienne) :

    C’est à ce moment-là que le relamping intervient pour limiter l’impact économique et écologique.
    Le choix d’un bon éclairage public est plus compliqué qu’il n’y parait car il y a plusieurs contraintes à prendre en compte :

    • L’orientation de l’ampoule du lampadaire
    • La couleur
    • L’intensité
    • La période d’allumage
    Illustration des critères de choix d'un éclairage : orientation, couleur, intensité, période
    Crédit illustration : oiseaupapillonjardin.fr

    L’éclairage public a connu en 2020, comme l’ensemble de la commande publique, une baisse de régime (comme l’évoque cet article sur le bilan de l’éclairage public 2020) dû à la crise sanitaire et au phénomène pré-électoral mais il devrait repartir à la hausse en 2021 notamment grâce au plan de relance du gouvernement.

    Le Smart Lighting, une solution compatible avec les ambitions de France relance

    Le Smart Lighting un concept venant de la Smart City consiste en l’installation d’un système d’éclairage connecté capable de faire varier l’intensité d’une ampoule LED.

    Aujourd’hui, le parc français de lampadaires est essentiellement composé de lampes à sodium haute pression et de lampes à mercure qui nécessitent des matériaux et un procédé de fabrication polluants.

    La LED est le composant phare du lampadaire intelligent puisqu’elle permet une variation de sa puissance entre 10 et 100% tandis que les lampes à sodium et à mercure ne peuvent abaisser leur puissance en-dessous de 50 et 40%.
    La LED possède des caractéristiques exceptionnelles car sa durée de vie peut atteindre 10 ans toujours à moindre coût énergétique et bien-sûr, par corrélation, économique.

    Tous les aspects évoqués précédemment séduisent le gouvernement qui a axé un tiers de son plan de relance sur la transition écologique et énergétique.
    L’installation d’éclairages publics connectés permettant :
    • de réduire l’impact faune/flore,
    • d’améliorer l’éclairage nocturne,
    • d’adapter la variation d’intensité des lampadaires,
    • de faire des économies d’énergies,
    • de faire des économies financières,
    • et d’adapter les périodes d’éclairage au rythme des saisons.

    Tous ces éléments reprennent les valeurs mises en avant par France relance.

    Le système d’éclairage peut également être couplé à un système de détection permettant aux lieux peu fréquentés de n’être éclairés uniquement lorsqu’une personne y passe. Ce système de détection de pression permettra de créer un « train de lumière » et d’allumer les lampes en suivant le déplacement d’une personne de manière anticipée afin que cette dernière puisse voir devant elle avec un niveau d’éclairage adéquat.

    Plusieurs villes de France ont fait l’expérience du Smart Lighting (lampadaires intelligents couplés aux détecteurs de présence) comme Bordeaux et Toulouse qui ont respectivement observée un gain de 70% et 64% de leur consommation électrique.
    Le Smart Lighting et le Relamping font partis des concepts de la Smart City qui ont le plus séduit les acteurs publics en 2020 :

    pourcentage d'évolution de tous les smart concepts de la smart city entre 2019 et 2020

    Le Smart Lighting a vu son nombre d’appels d’offres augmenter de 33% en 2020 comparé à 2019 et le Relamping de 15%.
    Avec l’accélération de la transition écologique et énergétique en France, ces deux concepts ont de beaux jours devant eux car ils constituent un véritable levier pour les collectivités, qui à terme, réaliseront de fortes économies tout en préservant notre planète et ses ressources.

    N’hésitez pas à vous renseigner et vous former dans la gestion intelligente et économique de l’éclairage public.

Articles marchés publics & BTP

Back To Top