skip to Main Content
Accueil Les Marchés Publics COVID-19 : La commande publique dans le secteur du Gros Œuvre

COVID-19 : La commande publique dans le secteur du Gros Œuvre

COVID-19 : La Commande Publique Dans Le Secteur Du Gros Œuvre
  • Marketing Vecteurplus
  • Semblablement à l’ensemble du secteur de la Construction, le gros œuvre a été fortement impacté par la crise sanitaire du COVID-19. Il faut attendre la quatrième semaine de confinement pour atteindre un niveau d’activité de 50% par rapport à l’activité habituelle (semaine 6 à 11). Le secteur manifestait déjà une fébrilité en cette période électorale avec un diminution de 25,4% du volume de marchés publiés entre 2019 et 2020 sur cette même période (semaine 6 à 11).

    L’analyse que nous vous proposons porte sur l’ensemble des Appels d’offres publiés en France sur les semaines 12 à 18 par rapport à la moyenne des semaines 6 à 11, segmentés par type d’acheteur et par région d’exécution.

    De meilleurs jours à partir de la semaine 17

    La semaine 15 amorçait une nette accélération de la reprise, soit une augmentation de 28% du nombre de marchés publics par rapport à la semaine précédente. Les jours fériés des semaines 16 et 18 viennent légèrement minorer cette reprise. Néanmoins, le secteur réalise 70% de son activité habituelle en semaine 18.

    L’État confirme sa reprise

    Seul acheteur public qui ne semble pas avoir été impacté par cette courte semaine 18, l’État a publié 68% de son niveau de commande en gros œuvre par rapport à son niveau pré-crise.

    L’effet des jours fériés en semaine 16 et 18 est perceptible auprès de l’intégralité des autres acheteurs publics.

    Tandis que le Pôle Local, les Bailleurs Sociaux et les Conseils Territoriaux passent la barre des 60% d’activité, la Santé et les Opérateurs Publics restent à moins de la moitié de leur activité normale.

    Un retour de l’Île-de-France

    Après une chute en début de crise, la région Île-de-France a montré une reprise progressive depuis la semaine 14 pour atteindre 82% de son niveau habituel de commande en gros œuvre.

    La Normandie et l’Auvergne-Rhône-Alpes sont en bonne voie pour retrouver rapidement leur niveau d’avant crise.

Back To Top