skip to Main Content
Accueil Les Marchés Publics COVID-19 : La commande publique dans le secteur des Travaux Publics

COVID-19 : La commande publique dans le secteur des Travaux Publics

COVID-19 : La Commande Publique Dans Le Secteur Des Travaux Publics
  • Marketing Vecteurplus
  • En ce début d’année 2020, le secteur des travaux publics ressentait la baisse habituelle des périodes électorales. Cette baisse s’est accentuée avec la crise sanitaire du COVID-19 avec une diminution tous secteurs confondus de 57% des publications d’appels d’offres dès la semaine 12 et de 59% pour le secteur de la construction. C’est à partir de la semaine 14 que ce secteur a légèrement repris des couleurs.

    Intéressons-nous particulièrement aux chiffres et progressions liés aux Travaux Publics durant cette période particulière.
    L’analyse que nous vous proposons porte sur l’ensemble des Appels d’offres publiés en France sur les semaines 12 à 18 par rapport à la moyenne des semaines 6 à 11, segmentés par type d’acheteur et par région d’exécution.

    Une reprise progressive mais encore fragile avec les jours fériés

    Globalement, le secteur TP a généré 66% de son activité normale pour l’ensemble de la crise (semaine 12 à 18), et atteint 74% de ses volumes habituels en semaine 18. Durant le confinement, le lundi de Pâques (semaine 16) et le vendredi 1er mai (semaine 18) sont venus perturber les publications d’appels d’offres pour la commande publique, ce qui explique la timidité de ces semaines de 4 jours.

    Reprise à deux vitesse pour les acheteurs publics

    Les acheteurs publics ont tous été impactés. Leur reprise se fait progressivement, chacun à son rythme.

    Le Pôle Local représente à lui seul plus de 70% des volumes de publications de la commande publique. Après avoir été impacté, il retrouve 75% de son niveau de commande de TP en semaine 18 par rapport à ses commandes habituelles. L’Etat après une hausse légère, mais régulière de ses publications, retrouve 100% de ses publications d’avant la crise.

    La Santé, après des volumes encourageants, redescend à 52% de ses commandes en semaine 18. Cela s’explique par l’accroissement significatif de marchés en lien avec l’épidémie. Les bailleurs sociaux peinent à retrouver leur niveau d’activité.

    Grand Est, Occitanie et Hauts-de-France en forme. Bourgogne-Franche-Comté, Auvergne-Rhône-Alpes, Nouvelle-Aquitaine, Pays de la Loire et Corse dans une bonne dynamique

    Après une chute importante en début de crise, la région Grand-Est, fortement touchée par l’épidémie voit son niveau d’activité remonter. La région atteint 90% de ses volumes habituels.  C’est l’une des rares régions qui ne semble pas impactée par la semaine de 4 jours due au 1er mai férié, bien au contraire.

    Les régions Hauts-de-France et Occitanie se démarquent également avec respectivement 83% et 79% de leur activité normale. Ensuite viennent la Bourgogne-Franche-Comté avec 77%, l’Auvergne-Rhône-Alpes juste derrière avec 76%, puis la Nouvelle-Aquitaine avec 74%, les Pays de la Loire atteignent 72% et enfin la Corse s’élève à 71% par rapport à leurs volumes de commande publique pré-crise.

    La région Bretagne, quant à elle, peine à retrouver son niveau d’activité avec moins de la moitié de son activité normale.

Articles marchés publics & BTP

Back To Top