skip to Main Content
Accueil Les Marchés Publics #2Bilan La commande publique face au Covid-19

#2Bilan La commande publique face au Covid-19

#2Bilan La Commande Publique Face Au Covid-19
  • Hervé Chevallier
  • L’impact du Covid-19 sur la commande publique a besoin d’être objectivé. Chacun perçoit les turbulences, ressent des baisses, des agitations. Seules des datas fiabilisées et analysées peuvent nous donner des repères fiables pour retrouver un peu de sérénité.

    Après une série de Webinars, nous concluons l’analyse de cette période.

    Les données présentées donnent une vision de l’activité, depuis la semaine 12, première semaine de confinement, jusqu’à la semaine 26, qui s’est terminée le samedi 27 Juin 2020. L’analyse que nous vous proposons porte sur l’ensemble des Appels d’offres réalisés en France métropolitaine et DROM COM, segmentés par type d’acheteur, par région d’exécution et par métier. 

    Le retour à la normale des nouvelles publications d’appels d’offres

    Les 3 dernières semaines de Juin ont été marquées par la nette reprise des publications, notamment la semaine 24 qui a connu un pic de publications.
    La barre des 3 900 appels d’offres hebdomadaires est dépassée, qui était la moyenne de publication avant le confinement.

    Ce mois de Juin marque donc le retour à des niveaux de publications «normaux», et une activité «habituelle» des acheteurs voire un peu supérieure aux semaines de Mai.

    Les volumes des nouvelles publications d’appels d’offres de Juin ne permettent pas encore de visualiser une tendance au rattrapage.
    Le deuxième tour des élections municipales en est-il la cause ?

    Même constat pour les avis rectificatifs

    Le volume des avis rectificatifs retrouve une activité habituelle de publication – 400 publications hebdomadaires sur les 4 dernières semaines analysées.
    Ce signal confirme un retour à la normale.

    Juillet reste l’échéance demandée majoritairement par les acheteurs, seuls 18% des reports dépassent le mois en cours.

    Un comparatif avec 2019

    Sur la période du 1er semestre entre 2019 et 2020, la Commande Publique enregistre :

    • Une baisse de 35% en volume (84 131 appels d’offres contre 129 567 en 2019)
    • Et de 26% en valeur (36,3 Mds€ contre 46,3 Mds€ en 2019).

    Nous avons commencé l’année 2020 avec un volume de publications d’appels d’offres plus bas qu’en 2019 (-25%). Des points de conjoncture peuvent l’expliquer : les seuils relevés à 40 K€ et l’effet pré-électoral.
    La période de confinement n’a fait qu’endiguer cette situation avec une nouvelle baisse.

    À noter, les petits projets ont été les plus impactés que les opérations de plus grande envergure avec des temps de réponse plus longs.

    Le second tour des municipales : quel impact ?

    14% des municipalités n’ont pas élu leur conseil municipal au premier tour et ont subi le report du deuxième tour. Elles ont parfois été dans l’incapacité à engager des actions et ont dû retarder certaines publications.
    Les villes de plus de 50 000 habitants n’ont eu un conseil municipal élu au 1er tour qu’à hauteur de 28%.

    Sur la période du 15 mars au 27 juin, les villes avec conseil municipal élu au 1er tour ont retrouvé 74% de leur niveau de commande par rapport à la période du 1er janvier au 14 mars.
    Les villes sans conseil municipal au 1er tour, n’ont retrouvé que 71% d’activité en termes de publications d’appels d’offres.
    L’impact est significatif sur les communes de moins de 10 000 habitants et notamment sur celles sans conseil municipal de 2 000 à 5 000 habitants avec une baisse de volume de publications de 27%.

    Les Bailleurs Sociaux, les acheteurs publics les moins impactés

    Le bilan pour le Pôle local (les communes et les EPCI) est assez lourd avec une perte de 41% en volume et de 35% en valeur sur le 1er semestre entre 2019 et 2020.

    L’État était déjà en berne avant le confinement, situation confirmée pendant cette période avec une baisse de 35% sur le nombre d’appels d’offres publiés.

    Les Bailleurs Sociaux sont les acheteurs publics qui s’en sortent le mieux avec une diminution en volume de 16% et en valeur de 11% sur la même période analysée.

    Des régions uniformément touchées

    L’impact sur les volumes de publications est homogène pour l’ensemble des régions sur le 1er semestre entre 2019 et 2020.

    Les régions Normandie et DOM TOM s’en sortent le mieux en maintenant respectivement en valeur 78% et 70% de leurs commandes.

    Ce qui n’est pas le cas avec les régions Occitanie et Auvergne-Rhône-Alpes très touchées en enregistrant une perte respective de 31% en valeur.

    Le secteur de l’Environnement et des Déchets préservé

    Le secteur des Déchets et de l’Environnement est préservé en maintenant son niveau habituel de commandes en valeur sur le 1er semestre entre 2019 et 2020.

    Les secteurs de l’Informatique/Télécom et Transport sont les moins épargnés avec une perte de 22% en valeur .

    Certains secteurs subissent une baisse significative dépassant les 30% en valeur : Restauration, Culture/Sports/Loisirs et Bureautique.

    Même s’il n’est pas représenté au niveau de ce graphe, notons que le secteur de la Construction domine largement sur cette même période analysée (voir article dédié sur ce secteur).

    C’était notre dernier rendez-vous pour décrypter l’impact du Covid-19 sur la Commande Publique.

    Téléchargez notre baromètre de la Commande Publique face au Covid-19

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top